Humanisme-et-technique

Humanisme et technique

par Bruno Jarrosson

Presses universitaires de France, « Que sais-je ? » n° 3194, 1996

L’humanisme contemporain est né au XVIIIe siècle. Il a porté et soutenu le développement de la technique dans lequel la prospérité économique a fait sont lit. Passé de l’idée cartésienne de « maîtrise de la nature » à celle de progrès, puis du progrès à l’idée de bonheur modestement rabattue sur celle de confort, l’humanisme s’est déployé dans les domaines philosophiques, scientifiques, techniques et économiques.

Mais c’est bel et bien le progrès technique qui fut le moteur de la prodigieuse transformation du monde que nous avons vue en trois siècles. Aujourd’hui, la technique met en difficulté sa philosophie sous-jacente – l’humanisme – le progrès est contesté, l’économie sommée de comparaître devant le tribunal du bien-être.

Bienvenue dans l’exploration des relations tumultueuses de l’humanisme et de la technique.

Excitée par des divergences multiples, l’interrogation sur l’humanisme fut centrale dans la philosophie du XXe siècle. Avec Heidegger, la technique apparaît comme la prolongation de la métaphysique dont elle exaspère l’occultation de l’être au profit des étants. Comprendre l’humanisme, cette mise en condition des étants, de la matière et de la nature au profit de l’homme, c’est comprendre le fait technique. Tout effet pervers dans la technique met directement en question l’humanisme que l’on soupçonne de n’avoir été qu’une tragique illusion. Dramatique est la méprise quand les barbaries les plus sauvages – le nazisme, le stalinisme – se déchaînent en flattant dans un premier temps les pulsions issues des Lumières et de l’humanisme. Ainsi humanisme et technique voient leurs sorts unis pour le meilleur puis pour le pire.

Le sujet se situe bien au coeur des préoccupations contemporaine qu’on ne saurait aborder de façon encyclopédique. Croisant la philosophie, l’économie, l’histoire des sciences et la technique, nous tenterons seulement de parcourir quelques lignes de crête bien dégagées. Ce qui serait déjà une belle ambition.

Tous les livres de Bruno Jarrosson