Couverture-Le-pouvoir

Le Pouvoir au-delà du pouvoir. L’exigence de démocratie dans toute organisation

par Thibaud Brière et Michel Hervé
Bourin éd., 2012

Comment se fait-il que la plupart des chefs d’entreprise, tout en tenant les pratiques libérales pour les plus efficaces économiquement, pratiquent, en interne, le dirigisme et la planification ?

Et par quel mystère leurs salariés, hommes politiquement libres dans le civil, supportent-ils d’être gouvernés, pendant plus de 80 % de leur temps éveillé, par un « despotisme éclairé » (Yvon Gattaz) ?

Ce livre cherche à penser ces contradictions apparentes tout en présentant un modèle entrepreuneurial déterminé, celui du groupe Hervé (3 000 salariés) , qui se revendique du « libéralisme intra-entrepreneurial » et de la « démocratie dans l’entreprise ».

Faire confiance dans les capacités de réflexion des salariés, dans leur aptitude à prendre par eux-mêmes des décisions pertinentes, grâce à un manager jouant un simple rôle de catalyse, tel est le principe du modèle ici décrit et déjà mis en oeuvre en France depuis une quarantaine d’années. Il suppose simplement, de la part des dirigeants, « la bonne volonté de jouer la carte de la grandeur de l’homme plutôt que de rechercher d’incessantes garanties contre sa perversité » (Romain Gary, Ode à l’homme qui fut la France).

La question sous-jacente est bien celle du degré de pertinence actuel des modèles d’organisation pyramidaux. Permettent-ils une agilité de structure suffisante ? S’il est vrai que « la raison d’être d’une organisation est de permettre à des hommes ordinaires de faire des choses extraordinaires » (Peter Drucker), un management command and control, au « bâton et à la carotte », ne limite-t-il pas drastiquement les capacités d’initiative, et donc d’innovation, des collaborateurs ? Face aux nouvelles aspirations des générations montantes, aux environnements technologiques de plus en plus « collaboratifs », les entreprises peuvent-elles rester des îlots de « despotisme éclairé » (Yvon Gattaz) dans des sociétés de plus en plus ouvertes, transparentes et démocratiques ?