stand out

Quelle liberté dans l’entreprise aujourd’hui ?

La question de la liberté dans l’entreprise est aujourd’hui cruciale.

« Être homme, c’est être responsable. » Antoine de Saint-Exupéry

L’autonomie et la responsabilité ne s’estiment qu’à l’épreuve des faits.
Nous sommes, au travail, à la fois plus libres que nous ne le pensons, et bien moins que ne l’affirme la douce rhétorique de l’autonomie et de la responsabilité.
Un croisement entre le sens des mots et l’analyse de situations concrètes le montrera. Pour indiquer ensuite comment, dans les conditions qui sont les nôtres, vivre plus librement notre quotidien professionnel, nous pourrons nous inspirer d’organisations innovantes, appelées « entreprises libérées »  dont les pratiques détonnent.
Pour dévoiler ce que rendre responsable veut dire.

La plupart des entreprises ne se font pas prier pour revendiquer l’autonomie de leurs salariés. Mais, si l’on veut bien s’y pencher deux minutes, il apparaît assez rapidement qu’il n’y a pas autonomie, au sens rigoureux du terme, si les personnes n’ont pas participé à l’élaboration des normes auxquelles elles se trouvent soumises. Sauf à entendre métaphoriquement l’autonomie, au sens où l’on parle de l’autonomie d’une voiture en essence et où, par conséquent, on pourrait se croire fondé à parler de l’autonomie d’un plombier en raison de ses compétences.
De fil en aiguille, on en est amené à se demander pourquoi des hommes, considérés comme politiquement majeurs, c’est-à-dire capables de choisir leurs gouvernants (à défaut de se gouverner eux-mêmes directement), se trouvent-ils infantilisés au travail, commandés par des chefs qu’ils n’ont pas choisis ?
Comment faire, dès lors, dans une organisation, pour passer de l’antique pouvoir de domination, exercé par quelques uns seulement, à un pouvoir de création partagé par tous ? L’heure ne serait-elle pas venue de repenser nos modèles organisationnels et managériaux, de transformer l’exercice du pouvoir de manière à stimuler l’innovation individuelle, nourrir l’intelligence collective et rendre l’entreprise structurellement adaptable ? Des exemples entrepreneuriaux existent, sur lesquels il est d’ores et déjà possible de s’appuyer pour penser la place nouvelle de la liberté dans l’entreprise aujourd’hui.